À l’occasion du retour sur Arte de la série Il Miracolo, Prix spécial du jury et Prix d’interprétation masculine à Séries Mania en 2018, montez à l’arrière de notre Vespa, on vous entraîne à la découverte de cinq séries italiennes (et un bonus) à ne pas manquer, de la rock’n’roll The Young Pope à la fresque bouleversante L’Amie prodigieuse.

Il Miracolo : Enquête mystique à Rome

À Rome, une étrange vierge en plastique est découverte dans une planque de la mafia locale. Le mystère s’installe autour de cette Madonna, qui pleure des litres et des litres de sang. Miracle ? Prouesse scientifique ? Une enquête se lance. Un premier ministre aux sondages en chute libre, un prêtre anticonformiste, une biologiste en quête de sens… Fascinés, plusieurs personnages que tout oppose se mettent à graviter autour de cette statuette magnétique. Avec Il Miracolo, le romancier italien Niccolo Ammaniti signe une série aux frontières entre le mystique et le surnaturel. Cette atmosphère à la fois glaçante et captivante est amplifiée par un casting brillant, récompensé par le Prix d’interprétation masculine pour Tommaso Ragno dans le rôle de padre Marcello à Séries Mania en 2018. La série a aussi reçu le Prix spécial du Jury lors de cette même édition.

Disponible sur Arte.tv jusqu’au 28 février

Lire la vidéo

The Young Pope : UN PAPE ROCK’N’ROLL au VATICAN

Pas besoin d’être un·e fervent·e catholique pour remarquer que ce Pape beau gosse (aaah Jude Law…), machiavélique, addict aux cigarettes et au cherry coke, pas toujours très catholique (le comble) allait dynamiter le poussiéreux Vatican et le monde des séries à sa sortie en 2016. D’abord pour son pitch qui nous entraîne dans les méandres du palais papal à Rome, où les complots et la corruption autour de ce jeune pape ultra-conservateur n’ont rien à envier aux intrigues politiques d’House of Cards, mais aussi parce que le cinéaste italien oscarisé/palmé/golden globé Paolo Sorrentino y apporte toute sa virtuosité et l’onirisme baroque de son cinéma, en 10 épisodes (d)étonnants.

Disponible sur MyCanal

Lire la vidéo

L’Amie prodigieuse : saga bouleversante au cŒur de Naples

Tirée des romans fleuves de la romancière Elena Ferrante, la série, fidèle aux best sellers, suit Lila et Elena, deux amies différentes et pourtant très fusionnelles, de l’enfance à l’âge adulte. On découvre dans cette première saison la vie des ces deux petites filles du Naples de la fin des années 1950. Au centre de l’intrigue, leur amitié est riche en nuances : complicité, entraide, mais aussi jalousie et compétitivité. Créée sous la supervision d’Elena Ferrante, la série coproduite par HBO et la RAI nous plonge dans un univers solaire et rude. On se laisse embarquer par la belle galerie de personnages et leur jargon inimitable. On aime aussi la série pour sa représentation des quartiers populaires de Naples et pour les épisodes historiques, vus à travers les yeux des protagonistes. Une seconde saison a déjà vu le jour. Elle raconte cette fois-ci l’adolescence de Lila et Elena.

Disponible sur MyCanal

Lire la vidéo

Devils : COMPLOT italien à LONDRES

Tirée du roman I Diavoli du trader Guido Maria Brera, Devils nous emmène dans les coulisses de la crise financière de 2011. Massimo Ruggero est un trader italien peu scrupuleux officiant pour une banque américaine à la City londonienne (entièrement reconstituée en studio à Rome). Ambitieux, il vise le poste de vice-président mais contre toute attente, le CEO de la banque, Dominic Morgan, refuse sa promotion. Du jour au lendemain, le trader italien se retrouve au centre d’un scandale, suspecté dans l’affaire de la mort d’un de ses collègues. Commence alors une guerre haletante où se mêlent finance, égos et drames. Avec Alessandro Borghi (Suburra) et Patrick Dempsey (Grey’s Anatomy) au casting, Devils avait été pitchée pour la première fois à Séries Mania Forum en 2015. 

Disponible sur OCS

Lire la vidéo

Suburra : LutteS de pouvoir sur la côte Romaine

Difficile de ne pas évoquer les séries de mafia lorsque l’on s’attaque aux productions italiennes, surtout que depuis l’excellente Gomorradont on vous parlait déjà ici – le sujet a inspiré de nombreux·ses scénaristes. Avec trois saisons âpres et réalistes, Suburra suit le parcours sanglant d’Aureliano, Alberto et Gabriele, jeunes criminels décidés à conquérir Rome à l’insu de leurs camps respectifs. Malgré un sujet surexploité – la mafia, le poids de la famille, la corruption de l’Eglise et de l’Etat – cette première production italienne de Netflix s’élève grâce à la qualité de sa réalisation, ses acteurs justes et le portrait fascinant des trois “héros” dans leur descente aux enfers.

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

EN BONUS : De Modène à la Toscane, Master of NonE S2

Certes c’est une série américaine, certes seulement deux épisodes se déroulent en terre transalpine, mais le début de la seconde saison de Master of None est une telle déclaration d’amour à l’Italie, son cinéma et sa douceur de vivre qu’on ne pouvait pas vous laisser passer à côté. Le premier épisode, entièrement tourné en noir et blanc, rend hommage au classique de la fin des années 1940, Le Voleur de bicyclette de Vittorio De Sica. Le deuxième, un voyage en Vespa à travers la Toscane, à base de pecorino et de mariage sous le soleil, qui donne envie de vacances. Et tant que vous y êtes, n’hésitez pas à regarder l’intégralité de cette série ambitieuse, drôle et sensible signée Aziz Ansari.

Disponible sur Netflix