Complots, trahisons, guerres de clans… rien ne vaut une série de gangsters ! Les scénaristes le savent et usent de tous les recours pour nous tenir en haleine, nous faire rire et réfléchir. De la cultissime Les Soprano à la percutante Godfather of Harlem en passant par la hilarante Lilyhammer, les fans de bandits ne seront pas en reste.

GODFATHER OF HARLEM : QUAND CRIME RIME AVEC ACTIVISME

Après Narcos, le showrunner Chris Brancato revient avec une nouvelle histoire de gangster. Fasciné par les drames historiques, l’histoire tourne cette fois-ci autour de Bumpy Johnson, un criminel du Harlem du milieu du XXe siècle. Aperçu dans le film American Gangster, on découvre ici un Bumpy plus âgé. En 1960, après dix ans passés en prison, il n’a qu’une idée en tête : reprendre son dû des mains de la mafia italienne. 
Les codes des séries de gangsters ne manquent pas au rendez-vous mais la série aborde cette thématique avec un angle qui n’est pas sans nous rappeler Narcos : celui du criminel bienfaiteur. Ici, cet aspect est abordé à travers l’amitié entre Bumpy et Malcom X. Ensemble, ils vont tout tenter pour sortir Harlem et sa communauté afro-américaine de la misère.
On aime aussi cette série pour Forest Whitaker et Giancarlo Esposito et pour son générique, récompensé d’un Emmy cette année.

Disponible sur Starzplay

Lire la vidéo

LES SOPRANO : CELLE QUI RÉVOLUTIONNA LES CODES DE LA SÉRIE

En 1999, avant l’âge d’or de la série, David Chase révolutionne les codes de ce format et créé Les Soprano. Sa création devient LA référence des séries de gangsters et est considérée par beaucoup comme l’une des meilleures ayant jamais existé.
Mais pourquoi un tel succès ? Sans doute grâce à Tony Soprano, brillamment interprété par James Gandolfini, le premier anti-héros au cœur d’une série, à la fois attachant et détestable. Tout au long des six saisons, on suit ce chef mafieux du New Jersey en pleine crise existentielle, à la recherche d’un équilibre entre vie familiale, complots et séances de psychanalyses. 
A une époque où la série télévisée était méprisée, considérée comme inférieure aux films, Les Soprano, de part ses qualités esthétiques et dramaturgiques a apporté un regard nouveau sur le format. La série qui a récemment fêté ses 20 ans n’a pas pris une ride !

Disponible sur OCS

Lire la vidéo

LILYHAMMER : CHOC DES CULTURES DANS CE SPIN OFF DÉJANTÉ DES SOPRANO

Frank Tagliano, numéro 2 de la mafia italienne de New York, doit s’exiler après avoir vendu son boss. Il demande au FBI d’être exfiltré à Lillehammer en Norvège sous l’identité de « Giovanni Henriksen ». Intéressé par la ville après avoir regardé les Jeux olympiques d’hiver de 1994, son acclimatation va se révéler plus compliquée que prévu…
L’ancien Soprano Steven Van Zandt retrouve le personnage de Silvio Dante et ses moues inimitables, dans ce spin off (non officiel) de la série culte de David Chase. 
On récapitule, Lilyhammer c’est : un truand repenti, des après-skis, des paysages à couper le souffle et un humour complètement décalé. Le résultat : une pépite hilarante encore trop méconnue outre Norvège. 

Disponible en VOD sur Itunes et Orange

Lire la vidéo

PEAKY BLINDERS : des gangsters à BIRMINGHAM

A Birmingham pendant l’entre-deux-guerre, les Shelby, une famille impitoyable de la communauté des travellers font trembler la ville. Surnommée les Peaky Blinders, la famille est menée d’une main de fer par Thomas, un homme habile et ambitieux, interprété magistralement par Cillian Murphy. Dans l’ombre du gangster, sa tante Polly (Helen McCrory) est la garante indispensable de l’équilibre de la famille et des affaires. Reconnaissables entre mille avec leur garde robe soignée, une casquette vissée sur la tête et une cigarette au coin des lèvres, ces malfrats gravissent les échelons au fil des saisons, jusqu’aux plus hautes sphères politiques.
Steven Knight (Taboo) pose une atmosphère fascinante, quasi oppressante et nous offre une très belle réalisation ainsi qu’une photographie léchée.
Une immersion brut dans l’univers des Peaky Fucking Blinders.

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

GOMORRA : une critique contemporaine de la mafia napolitaine

À Naples, deux clans mafieux dirigés respectivement par Don Pietro Savastano et Don Salvatore Conte s’opposent pour avoir le contrôle des différents trafics de la ville. Le premier doit passer le relais à son fils, Gennaro Savastano, alias Genny.
Réalisée par Stefano Sollima (Romanzo criminale), la série est adaptée du best-seller de Roberto Saviano, qui dénonce la criminalité organisée qui gangrène Naples et met à nu le milieu de la Camorra. Depuis, l’écrivain doit vivre sous protection policière, menacé de mort par l’organisation qu’il dénonce. 
Au delà de la description méthodique de ce réseau tentaculaire, la série, tout comme le livre, s’attache à nous offrir une analyse sociologique et économique de la région de la Campanie, avec une plongée au cœur de ses quartiers populaires. Le casting, 100% napolitain et en partie amateur participe à retranscrire l’esprit du livre de Saviano.

Disponible sur MyCanal

Lire la vidéo