Ils dénichent les séries de demain, chouchoutent les invités, reçoivent les pros du monde entier, agissent dans l’ombre pour mettre sur pieds le Festival (sauf quand une pandémie s’en mêle) mais surtout, ils sont fans de séries au moins autant que vous ! Florilège des séries coups de cœur découvertes, rattrapées ou re-dévorées pendant le confinement par une (petite) partie de l’équipe Séries Mania

Katia : DARK

Directrice artistique adjointe

« Le confinement m’aura permis de rattraper la série Dark, sortie début décembre 2017 et première création allemande de Netflix que j’avais toujours dans un coin de ma tête mais sans avoir encore trouvé les heures nécessaires pour regarder les deux saisons sans interruption. La série s’avère beaucoup plus captivante et profonde que ce que son introduction ne le laisse paraître. Très vite, on comprend que Dark va se détacher du simple polar et explorer toutes les facettes du voyage dans le temps, faisant des allers et retours entre 1986 et le présent. La série s’attache à décortiquer ces questions si enthousiasmantes à explorer dans la fiction : le passé peut-il être changé ? Est-on prêt à sacrifier sa propre existence pour le bien de l’humanité future ? Le libre arbitre existe-t-il ou notre vie est-elle prédéterminée ?

Série philosophique, très bien réalisée, ne vous fiez pas à la touche « ado » ou « revival 80’s », Dark va bien plus loin qu’un Stranger Things et devrait vous rendre totalement addict. La troisième saison – qui clôturera la série – devrait sortir bientôt, peut-être le 27 juin (jour de l’Apocalypse dans la série) comme le prévoient de nombreux fans. »

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

MANON : TALES FROM THE LOOP (& FLEABAG)

Graphiste

« Tales from the loop : une anthologie de science-fiction dont chaque épisode raconte l’histoire d’un des personnages et une facette des pouvoirs de The Loop, la machine aux possibilités infinies. De longs plans contemplatifs, une mise en scène qui met l’accent sur l’émotion plutôt que sur l’action, la série a eu vraiment un effet anti-stress sur moi et j’ai adoré plonger dans l’ambiance futuriste et design des décors inspirés de l’univers de l’artiste suédois Simon Stalenhag ! Sinon j’ai re-regardé Fleabag pour ne pas sombrer dans la dépression, mais c’est de la triche ! »

Disponibles sur Amazon Prime

Lire la vidéo

Virginie : UNORTHODOX

Directrice Administrative et Financière

« La série qui m’a marquée pendant le confinement, c’est Unorthodox. Cette mini-série nous amène à découvrir l’envers du décor d’une communauté ultra-religieuse avec ses rites et croyances qui semblent d’un autre âge. L’actrice, dans le rôle de cette jeune femme étouffée par les carcans, est admirable. Une série instructive et prenante sur un sujet délicat. »

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

Daphné : THE END & THE CROWN

Responsable du développement des publics et de l’action éducative

« J’ai découvert les 2 premiers épisodes de la série The End qui devait être présentée dans le Panorama international cette année au Festival. J’ai adoré et j’ai très hâte de découvrir la suite de cette série drôle, corrosive et qui traite de manière originale la question de l’euthanasie.
J’ai rattrapé la série The Crown que je conseille car on y apprend plein de choses sur la grande et la petite histoire (les coulisses…), mais aussi pour le jeu des acteur.trice.s, le traitement esthétique. Je me questionne sur le choix de changement d’acteur.trice.s à la 3e saison sans savoir si j’aime ou pas. Dans tous les cas, j’aime le fait que cela suscite des débats avec mes ami.e.s, mes collègues, etc. ! »

The End n’est pas encore disponible en France (stay tuned). The Crown est à retrouver sur Netflix.

Lire la vidéo

Romain : DEVS & DAVE

Chargé de programmation

« Ce confinement a été l’occasion de découvrir deux séries FX qui n’ont de (presque) commun que leur titre.

Tout d’abord Devs, première série d’Alex Garland (Ex Machina, Annihilation) : une œuvre d’anticipation philosophique, d’une très grande beauté plastique et qui confirme le talent de son créateur pour parler de l’humain et de son rapport aux nouvelles technologies. Une série noire, mystérieuse et métaphysique, qui déjoue régulièrement nos attentes. Avec, en bonus, un contre-emploi terrifiant et émouvant de Nick Offerman, le Ron Swanson de Parks and Recs.

Autre ambiance, autre première série : Dave, du rappeur Lil Dicky. Format plus court pour cette série comique, inspirée de l’ascension fulgurante de son interprète et auteur, Dave Andrew Burd, loser devenu rappeur. Le résultat est un mélange d’humour (très) régressif, de dialogues brillamment stupides et, de manière plus surprenante, de quelques beaux moments d’émotion, qui emmènent ses personnages de marginaux vers des sphères plus difficilement oubliables. »

Disponibles sur Canal+

Lire la vidéo

Andréa : THE LAST DANCE

Assistante du secrétariat général

« Je conseille The Last Dance sur la saison 1997-1998 des Chicago Bulls lorsqu’ils jouaient pour essayer de remporter pour la sixième fois le championnat de NBA. C’est une série documentaire (mini, seulement 1 saison) que j’adore car je suis fan de basket (forcément) et ça permet de revoir des moments de matchs absolument fous. La série est en grande partie consacrée à Michael Jordan qui était… un joueur dingue ! Elle permet aussi de faire tout un focus sur le business derrière ce sport, d’éclairer sur les jeux de pouvoir, d’argent, de stratégie qui sous-tendent les grandes organisations telles que la NBA. »

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

Lionel : DÉRAPAGES & DIRK GENTLY

Responsable digital

« Après deux premiers épisodes un peu déroutants pour moi à cause des quelques raccourcis scénaristiques (l’emprunt à sa fille, le génie informatique dans une roulotte…) et les « face caméras » de Cantona, Dérapages explose à partir du 3e épisode et on n’a plus envie de la lâcher avant de connaître la fin. Les acteurs et actrices sont très bons, toujours justes (mention à Alex Lutz) et la réalisation de Ziad Doueiri fonctionne parfaitement.

Sinon, grand plaisir de revoir la série Dirk Gently (surtout la saison 1). Quel est le lien entre un groom, un détective assez nul et excentrique, la CIA, les voyages dans le temps, une ado kidnappée, une secte ? Apparemment aucun, n’est-ce pas ? Cette série, c’est l’univers loufoque de l’écrivain Douglas Adams très bien transposé à l’écran. Une histoire complexe qui part dans tous les sens au début, mais se recoupe habillement. Et c’est avec Samuel Barnett et Elijah Wood, parfaits, et une brochette de personnages délirants. Du fantastique complètement barré mais ancré dans le réel, très drôle et totalement déjanté. J’adore ! »

Disponibles sur Netflix

Lire la vidéo

Jeffrey : CRY WOLF

Directeur de la production

« Tout ce qui m’émeut depuis des années dans les séries nordiques : la finesse du jeu des acteurs, le rôle crucial des silences, les histoires centrées sur la psychologie de personnages confrontés à des questions existentielles ou morales…  Dans Cry Wolf, nous sommes saisis par chaque réplique qui nous emmène dans une histoire troublante et poignante à la fois, où la quête des origines de la violence des hommes fait face au délicat équilibre de l’enfance. »

Sélectionnée en Compétition internationale cette année, la série danoise n’est pas encore disponible en France (stay tuned!)

Lire la vidéo

Paulette : THE PLOT AGAINST AMERICA

Responsable des partenariatS

« Avec The Plot Against America, les géniaux David Simon et Ed Burns (The Wire) nous présentent les tribulations affectives et existentielles d’une famille face à une dérive politique catastrophique. Le rythme est percutant tandis que les acteurs incarnent brillamment des personnages d’une fine et rare complexité. Une série passionnante et (trop) pertinente ! »

Disponible sur OCS

Lire la vidéo

Victor : LE BUREAU DES LÉGENDES & EL DIA DE MI SUERTE

Directeur adjoint de Series Mania Forum

« Sans trop d’originalité, je dirais Le Bureau des Légendes, je m’y suis remis en regardant une nouvelle fois la saison 4 puis en découvrant la 5e. D’autant plus marquant que c’est la première fois que ma copine se laisse captiver par une série. En général, c’est pas son truc. Maintenant, elle veut découvrir les premières saisons ! Mention spéciale également à la série El dia de mi suerte qui aurait dû être diffusée pendant le Festival, qui m’a permis de découvrir le chanteur de salsa Hector Lavoe ! »

Le Bureau des Légendes est à retrouver sur MyCanal. El dia de mi suerte n’est pas encore disponible en France (stay tuned!)

Lire la vidéo

Frédéric : FOSSE/VERDON

Directeur artistique

« Le confinement m’a enfin donné le temps de terminer la série Fosse/Verdon, restée relativement sous les radars. Pourquoi ce coup de cœur ? Parce qu’il s’agit d’une série qui parle d’art et d’amour, avec des personnages adultes, sans meurtre ni fantastique : une rareté dans le paysage actuel !

Plus précisément il s’agit d’un biopic dans les coulisses des comédies musicales et du cinéma autour de l’histoire d’amour tourmentée du chorégraphe et réalisateur Bob Fosse (Chicago à Broadway, All that Jazz au cinéma, entre autres), et de sa compagne et muse Gwenn Verdon, danseuse et chorégraphe formidablement interprétée par Michelle Williams. Une série à combustion lente, avec des flashbacks entrelacés, un peu exigeante avec ses spectateurs, mais le jeu en vaut largement la chandelle ! »

Disponible sur MyCanal

Lire la vidéo

Isabelle – LES séries series mania !

Chargée d’administration et coordinatrice du site lillois

« Alors je n’ai jamais vu autant de séries qui auraient dû être diffusées au Festival que cette année… Il y a LA série « on ne pense à rien » du jeudi soir : Why women Kill, et celle de la pause dej pour rire un peu : Une nounou d’enfer. LA série qui change tes habitudes sérielles : Unorthodox. LA série découverte : The Eddy (même si je ne l’ai pas terminée vu la date de sa sortie !) Enfin, LA série française des dernières années et qui me poursuit jusqu’à être la sonnerie de mon téléphone (le standard) au bureau, c’est Dix pour cent, avec en prime une petite citation faite pour notre service : « Là c’est la compta, je les adore. J’ai rien à leur dire, mais je les adore. » »

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

Et vous, quels sont vos coups de cœur du confinement ?