Une sélection de 5 séries aux (super)héroïnes. Des patineuses casse-cou de Derby Girl aux catcheuses de Glow, en passant par l’insubmersible groupe d’amies de M’entends-tu ?, les séries sont le terrain de prédilection des scénaristes pour donner vie à des histoires dont les héros sont enfin des héroïnes, des femmes qui ne se laissent pas marcher sur les pieds. Et ça nous inspire !

CHEYENNE ET LOLA : WESTERN FéMININ EN MER DU NORD

Tournée de Dunkerque à Cherbourg, la nouvelle série de Virginie Brac, scénariste d’Engrenages, filme comme dans un western, avec ses silences et ses paysages fascinants, l’ascension criminelle d’un duo féminin que tout oppose. Cheyenne, femme de ménage tout juste sortie de prison, sombre et dure à cuire et Lola, citadine odieuse et lumineuse,  amoureuse du mauvais homme. Parmi les inspirations de la série : Breaking Bad surtout, Thelma et Louise (en moins tragique) et Orange is the New Black. Unies pour le meilleur et pour le pire, les deux femmes interprétées par Charlotte Le Bon et Veerle Baetens se retrouvent plongées dans le milieu masculin et dangereux des trafics illégaux sur les ferrys du nord. Dans leur sillage, les deux gangsters révèlent des profils féminins auxquels la fiction offre encore peu de place, des travailleuses courageuses et déterminées, qui inventent ensemble une chaîne de solidarité, comme une armée, pour s’en sortir.

Sélectionnée en compétition française à Séries Mania 2020, cette première création OCS Originals est dispo depuis le 24 novembre sur OCS. 
Série labellisée par Séries Mania.

Lire la vidéo

GLOW : POWER MOVES ET SORORITé SUR LE RING

G.L.O.W., c’est l’acronyme de The Gorgeous Ladies Of Wrestling, une émission de télévision de catch 100% féminine de la télévision américaine, immense succès des années 1980. Dans la série qui en imagine les coulisses, Ruth Wilder, actrice sans succès interprétée par Alison Brie (parfaite de la comédie au drame, de Community à Mad Men) va se révéler au contact de cette bande de femmes prêtes à en découdre sur le ring comme dans la vie. Produite par Jenji Kohan – initiatrice de la série féminine et féministe américaine avec Weeds d’abord puis Orange is the New Black -, créée par les scénariste de Nurse Jackie, Liz Flahive et Carly Mensch, Glow a démontré en trois saisons que le catch féminin, bien loin du seul fantasme masculin, est avant tout une histoire d’émancipation et de sororité. La série devait repartir pour une 4e saison en 2020 mais a finalement été annulée suite à la crise sanitaire.

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

WEEDS : La série pionnière, signée Jenji Kohan

Avant Walter “Heisenberg” White , avant le Family business des Hazan, avant La Reine du Sud Teresa Mendoza, il y avait en 2005 Nancy Botwin. Premier grand succès de la showrunneuse Jenji Kohan, Weeds suit l’ascension en 8 saisons (inégales) de son héroïne, mère de deux garçons et veuve, devenue baronne de la drogue dans sa banlieue tranquille de Californie. Loin d’être ingénue, Nancy devient une dealeuse décomplexée, tenant tête sans sourciller aux trafiquants en tous genre qui cherchent à détruire son entreprise florissante. Esthétique des 2000’s, comédie aux rebondissements plus ou moins réalistes mais toujours réjouissants, violence et blagues trashs, la série a sûrement un peu vieillit en 15 ans mais reste l’une des premières à avoir proposé un personnage principal féminin puissant, qui en inspirera beaucoup d’autres. A noter pour les fans, un sequel serait en préparation chez Starzplay.

Disponible sur Amazon Prime Video

Lire la vidéo

DERBY GIRL : une comédie française 100% FILLES ET 100% TRASH

Patineuse un brin sanguine, Lola se voit radiée de la fédération lors de sa défaite aux J.O. Déterminée et très (très très) sûre de sa valeur, elle se lance dans le roller derby avec pour objectif de devenir “la plus grande joueuse de tous les temps”. Va-t-elle trouver la gloire ? Elle va en tout cas rencontrer l’équipe des Cannibal Licornes aux joueuses toutes plus déjantées les unes que les autres. Portée par Chloé Jouannet et Sophie-Marie Larrouy, drôle et trash, Derby Girl multiplie les répliques cinglantes et les moments d’absurde mais se révèle bien plus fine qu’elle n’y paraît dans sa représentation des jeunes femmes d’aujourd’hui, s’amusant des clichés pour mieux les déconstruire, et nous faire rire.

Disponible sur France.tv/Slash

M’ENTENDS-tu ? : LA BATAILLE QUOTIDIENNE DE TROIS FEMMES D’AUJOURD’HUI

Dans cette série québécoise, pas de ring ni d’armes, mais beaucoup de coups durs de la vie. À trois, Ada, Caro et Fabiola se sont construit un monde pour se protéger de leur quotidien compliqué. Lauréate du Prix de la Meilleure comédie au Festival Séries Mania 2019, M’entends-tu ? oscille entre humour et drame, poésie et réalisme social à travers le quotidien de ses trois héroïnes qui parviennent à surmonter le pire – violences conjugales, pauvreté, familles dysfonctionnelles – grâce à l’entraide et l’amitié. C’est aussi par la chanson qu’elles trouvent une manière de s’échapper tout en gagnant un peu d’argent, ce qui offre à la série des moments suspendus de chant bouleversants. Créée par Florence Longpré, qui interprète aussi le rôle d’Ada, la série est disponible depuis quelques mois sur Netflix et bonne nouvelle, la saison 2 vient de sortir.

Disponible sur Netflix

Lire la vidéo

Et aussi… la jubilatoire Two weeks to live avec Arya Stark aka Maisie Williams en survivaliste vengeresse, la comédie noire Good Girls signée Netflix dans laquelle trois mères de famille se réinventent braqueuses pour s’en sortir.