Durant cette période de confinement, les journées défilent et se ressemblent. Nous aurions tous bien besoin d’une bonne dose d’adrénaline, de partir à l’aventure, de tout envoyer valser, de se réinventer, de fuir notre quotidien pendant un moment. Puisque nous devons rester chez nous (c’est important), voici cinq séries qui combleront vos envies d’évasion. Dites adieu à la routine !


Run, ou se jeter dans l’inconnu

La nouvelle série événement qui débarque ce lundi 13 avril sur OCS.
Le pitch : Ruby mène une existence monotone jusqu’au jour où elle reçoit un message de Billy, son amour de jeunesse, lui demandant d’honorer sa promesse faite dix-sept ans plus tôt : un pacte selon lequel, si l’un des deux envoyait à l’autre le mot « RUN » par texto, ils s’engageaient à tout laisser tomber pour se retrouver à la gare de Grand Central et partir ensemble à travers les États-Unis. Embarquez pour un périple romantique moderne mêlant comédie et polar.
Créée par Vicky Jones, invitée d’honneur au Festival cette année et produite par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag), RUN devait être projetée en avant-première mondiale à Séries Mania 2020.

Lire la vidéo


Unorthodox, ou se libérer de ses chaînes

Nouvelle pépite Netflix créée par Anna Winger (Deutschland 83), Unorthodox suit la jeune Etsy Shapiro, issue de la communauté juive orthodoxe de New York. Après des noces arrangées avec un fils de bonne famille, elle décide de fuir à Berlin, où elle goûte enfin à la liberté. Une série poignante qui aborde avec force les questions d’identité et d’émancipation féminine. La série était sélectionnée en Compétition Internationale et devait être diffusée en avant-première mondiale cette année au Festival.
Disponible sur Netflix.

Lire la vidéo


The End of the F***ing World, ou partir à l’aventure

Un psychopathe et une rebelle dans une fuite salvatrice en quête de liberté : la série idéale pour une bonne dose d’adrénaline. James et Alyssa, deux adolescents perturbés, embarquent pour un road trip déjanté dans cette série british à l’humour décalé. Adapté du roman graphique homonyme de Charles Forsman, The End of the F***ing World nous entraîne dans une aventure captivante, drôle et émouvante, qui retranscrit brillamment la période tourmentée de l’adolescence. La scénariste Charlie Covell était venue présenter la série à Séries Mania 2018.
Disponible sur Netflix.

Lire la vidéo


Good Girls, ou briser la routine

Trois épouses et mères de famille de banlieue américaine rencontrent des problèmes d’argent et décident de pimenter leurs vies monotones. Après avoir braqué le supermarché local, elles s’aperçoivent rapidement que leur plan promet quelques déconvenues… Créée par Jenna Bans, Good Girls mélange Weeds et Desperate Housewives, dans un rythme soutenu et une tension s’intensifiant au fil des épisodes. Pas le temps de s’ennuyer avec ces trois héroïnes plus badass les unes que les autres.
Disponible sur Netflix.

Lire la vidéo


Utopia, ou fuir pour sa survie

Utopia, c’est l’histoire de la fuite de Ian, Becky, Grant et Wilson qui n’avaient aucun lien avant de se retrouver chacun mystérieusement en possession d’une bande dessinée légendaire, convoitée par des gens puissants et prêts à tout pour la récupérer. Une série britannique qui nous plonge dans des décors oniriques aux couleurs vives et excelle par sa galerie de personnages totalement imprévisibles. 
Disponible sur Mycanal.

Lire la vidéo

Dans le genre rupture du quotidien, nous vous recommandons également les séries Wayne (sélectionnée en Best of USA en 2019) pour un road trip punk, Search Party (sélectionnée en Best of USA 2017) pour son ambiance pop et son humour piquant et The Marvelous Mrs Maisel pour sa fraîcheur et la personnalité haute en couleur de son héroïne.

Réussir en politique grâce aux séries
Lumière sur 5 comédies politiques qui ne rassurent pas vraiment sur les mécanismes de nos institutions, mais qui nous permettent au moins d’en rire.
Découvrir