Chaque mois, Séries Mania et Cinézik présentent 6 séries à découvrir les yeux fermés. Littéralement. Des nouveautés et une série culte qui révèlent que la musique raconte déjà tout (ou presque) de sa série : l’intrigue, la psychologie des personnages et les références de son auteur·trice. Bonne écoute !

Par Benoit Basirico, créateur de Cinézik

THE THIRD DAY

CRISTOBAL TAPIA DE VEER

Série britannique (HBO) de Dennis Kelly, Felix Barrett, Marc Munden • 6 épisodes sur OCS depuis le 15 septembre 2020

Jude Law débarque sur une île mystérieuse coupée du reste du monde, peuplée d’habitants inquiétants aux lourds secrets enfouis. La partition de Cristobal Tapia de Veer (compositeur chilien basé à Montréal, révélé en 2013 par la série Utopia du même Dennis Kelly) va alors retranscrire la psyché et le malaise grandissant du personnage par des dissonances et sonorités étranges, tandis qu’une voix angélique (interprétée par la française Stéphanie Osorio) entonne une mélodie qui représente son fils disparu. Avec des instants plus lyriques et poignants mettant en avant la masse orchestrale, la musique joue un rôle de premier plan pour tracer le cheminement émotionnel de l’histoire intime et horrifique, épousant les hallucinations du père.

5 TITRES À ÉCOUTER

THE VIRTUES

PJ HARVEY

Série britannique (Channel 4) de Shane Meadows • 4 épisodes sur ARTE.tv depuis le 3 octobre 2020.
Grand Prix et Prix d’interprétation masculine au festival Séries Mania en 2019.

Shane Meadows (This Is England, 2006) filme Joseph (magistral Stephen Graham) dans sa dépendance à l’alcool, tandis que sa femme le quitte et part s’installer en Australie avec leur jeune fils. Avec ce drame social, le réalisateur anglais emprunte le style réaliste et brut d’un Ken Loach, tandis que la chanteuse de rock britannique PJ Harvey propose quatre titres originaux instrumentaux prenant en charge le chemin de croix et la quête de rédemption du personnage. A la fois sèche et solaire, sa partition évolue comme une liturgie avec une guitare lancinante et dissonante, marquant une souffrance tout en dessinant le bout du tunnel. Elle fait naître l’émotion sans pathos, avec les tripes par les sensations physiques qu’elle génère. PJ Harvey ajoute sur deux titres sa voix, plaintive sur The Lonely Wolf, ou rock sur The Crowded Cell qui achève chaque épisode.

5 TITRES À ÉCOUTER

Wara

FRANCK LEBON

Série franco-sénégalaise (TV5 Monde) de Charli Beléteau • 8 épisodes sur TV5MONDEplus depuis le 17 septembre 2020.
Sélectionnée à Séries Mania en 2020 dans la section Panorama international.

Cette série situe son récit d’anticipation en 2023 en plein cœur d’une révolte étudiante contre la corruption et le clientélisme dans une Université d’Afrique de l’Ouest, tandis que le professeur Moutari Wara tente de maintenir les équilibres entre l’ordre et ses convictions. A la musique de cette passionnante série sur l’engagement et la jeunesse, Franck Lebon (connu pour Vestiaires sur France 2) tisse un lien entre la géographie et les enjeux narratifs en privilégiant les percussions en tous genres, lourdes ou cristallines, qui viennent en soutien aux scènes d’action, évoluant parallèlement à l’escalade de la violence. La singularité de son instrumentation hybride se nourrit d’une flûte, d’une kora et d’un n’goni (cordes traditionnelles maliennes), de sonorités électroniques, et de voix plaintives pour représenter la douleur d’un peuple.

5 TITRES À ÉCOUTER

RATCHEd

MAC QUAYLE

Série américaine de Ryan Murphy • 8 épisodes sur Netflix depuis le 18 septembre 2020

Mac Quayle retrouve Ryan Murphy après les séries American Horror Story, Feud, Pose et The Politician. Il s’agit d’un préquel du film Vol au-dessus d’un nid de coucou sur l’infirmière Ratched (Sarah Paulson) qui s’avère être une psychopathe. La B.O repose alors en grande partie sur des musiques empruntées de circonstance, puisant dans le répertoire des thrillers. Les meurtres inauguraux du tueur de prêtres se déroulent sur Psycho (Bernard Herrmann) et Les Nerfs à Vif (Elmer Bernstein). Les trois premiers épisodes sanguinolents poursuivent ce climat de terreur avec d’autres musiques de Bernard Hermann pour Hitchcock (Vertigo, North by Northwest), et même un titre de Gabriel Yared pour Tom à la ferme de Xavier Dolan. La partition originale de Mac Quayle quant à elle propose un motif obsédant qui prolonge l’esprit des titres préexistants.

5 TITRES À ÉCOUTER

THE BOYS – Saison 2

CHRISTOPHER LENNERTZ

Série américaine de Eric Kripke, Evan Goldberg, Seth Rogen • Saison 2 sur Amazon Prime Video depuis le 4 septembre 2020

Christopher Lennertz, compositeur éclectique (dans l’animation, la comédie, collaborateur régulier au cinéma pour Tim Story et Seth Gordon) retrouve pour une seconde saison cette série parodique, satire du monde des super-héros. Pour représenter ces figures contestées qui deviennent voyous et abusent de leurs pouvoirs, il propose du rock explosif (batterie, basse, guitares). La partition musclée est démente, sans héroïsme ni emphase, avec juste de l’outrance brute à l’image de ces anti-héros arrogants. 

5 TITRES À ÉCOUTER

K 2000 / Knight Rider

STU PHILLIPS

Série américaine créée par Glen A. Larson • 4 saisons (90 épisodes) diffusées sur NBC (USA)  entre 1982 et 1986 et sur La Cinq en France dès 1986.

Le thème de générique joué au synthétiseur rappelle le cinéma de John Carpenter qui employait dès le début de la décennie 80 ces sonorités synthétiques (Halloween, Fog), même si on pense surtout à son film adapté de Stephen King, « Christine », avec également une voiture autonome, réalisé en 1983, soit un an après l’avènement de la série de Glen A. Larson et la création de ce thème. Malgré ce thème inaugural, emblématique de son époque, et qui inscrit durablement dans les mémoires l’image moderne du chevalier solitaire (Michael Knight – David Hasselhoff) à bord de sa voiture intelligente parlante KITT, Stu Phillips (compositeur et chef d’orchestre classique) propose une partition plus savante, où les cordes se font dissonantes, angoissantes, digne d’un thriller, teintées par instant de rythmes funky digne d’un Lalo Schifrin, et de la reprise du thème de manière presque impromptu. Aux antipodes de l’imaginaire kitsch que les nombreuses rediffusions ont collé à la série, la partition s’avère d’une richesse encore très actuelle, que la ressortie chez Back Lot Music le 9 octobre permet d’apprécier.

5 TITRES À ÉCOUTER

Pour plus de musiques de séries (et de films, parce que c’est cool aussi), rendez-vous sur Cinézik.fr

Les séries en imageS